Dubaï, Émirats arabes unis (CNN) – Le président égyptien Abdel Fattah El-Sisi a répondu aux commentaires dominants sur le secret de son intérêt pour la construction de routes et de ponts au lieu de se soucier d’autres dossiers liés aux conditions de vie des Égyptiens.

Al-Sissi a déclaré, dans des déclarations en marge de son inauguration de la première phase de la nouvelle ville de Mansoura dans le delta égyptien, jeudi : « J’entends beaucoup, que dites-vous, pourquoi construisez-vous un réseau routier, que sont ces ponts ? Donnez-nous quelque chose à manger.

Al-Sisi a considéré : « Si je ne fais pas cela, alors je serai injuste envers cette génération et la génération suivante, par Dieu… Si nous ne réalisons pas le plan stratégique établi avant, je ne viendrai pas (pour prendre le pouvoir) et avant celui qui m’a précédé… Si vous ne le faites pas, nous perdrons le pays et le peuple.

Le président égyptien a ajouté : « Nous sommes dans la bonté et la grâce… Je ne pense pas que quiconque puisse faire plus que ce que nous faisons.

Il a déclaré que son gouvernement construisait les nouvelles villes dans le but de contenir la surpopulation qu’il accuse, et que “personne ne pourra résoudre le problème s’il continue”.

Le président égyptien a déclaré que son gouvernement avait des plans économiques visant à localiser l’industrie, à attirer des investissements directs et à réduire la facture des importations.

Al-Sisi a déclaré que son pays avait surmonté les répercussions économiques des crises mondiales ces dernières années, tout en considérant l’accueil par l’Égypte de la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP 27) comme un «certificat mondial» comme le bon numéro dans l’équation mondiale, comme il l’a décrit.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Exit mobile version