Atlanta, États-Unis (CNN) – La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a accusé l’Iran d’utiliser la “diplomatie des otages”, dans une interview publiée samedi dans le journal français Le Parisien.

Il a déclaré que l’Iran avait détenu d’autres ressortissants français ou iraniens sur de fausses accusations, portant à sept le nombre total de ressortissants français actuellement détenus en Iran.

“Nous avions des inquiétudes concernant d’autres citoyens, et il ressort des récents contrôles qu’ils sont également détenus”, a déclaré Colonna, selon le journal Le Parisien.

CNN a rapporté en octobre que la France avait appelé l’Iran à libérer deux ressortissants français, qui sont apparus dans une vidéo diffusée par les médias d’État iraniens disant qu’ils étaient des agents des services de renseignement français.

Le département d’État a déclaré que les “aveux présumés” n’avaient aucun fondement et qu’il pensait que les détenus parlaient sous la contrainte.

“Mlle Cécile Koehler et M. Jacques Paris sont détenus arbitrairement en Iran depuis mai 2022, et à ce titre sont retenus en otage.”

Parmi les autres détenus figure la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah, qui a été arrêtée en juin 2019 puis condamnée à cinq ans de prison pour atteinte à la sécurité nationale, des allégations que sa famille a démenties avec véhémence, a rapporté samedi l’AFP.

Un autre, Benjamin Brier, a été arrêté en mai 2020 puis condamné à huit ans et huit mois de prison pour espionnage, des accusations qu’il rejette, selon l’AFP.

Colonna a déclaré, selon le journal Le Parisien : « Il est plus important que jamais de rappeler à l’Iran ses obligations internationales. Si son but est le chantage, il ne devrait pas réussir. Ce n’est pas la bonne façon de traiter avec la France.

Colonna a confirmé que le ministère français des Affaires étrangères demande la “libération immédiate” des citoyens français détenus et l’autorisation de se rendre au consulat, selon “Le Parisien”.

« Mon homologue iranien, avec qui j’ai eu une conversation longue et difficile, s’est engagé à respecter ce droit d’accès. J’attends qu’il soit mis en pratique », a déclaré Colonna.

Le ministère français des Affaires étrangères a confirmé les propos de Colonna à CNN. CNN a également contacté l’ambassade d’Iran en France mais n’a pas reçu de réponse immédiate.

Colonna a précédemment demandé la libération immédiate de tous les ressortissants français détenus en Iran.



Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *